Comprendre le jargon de l'isolation 

LE DICO YEMAT

A

Anas : Parties ligneuses de plantes textiles comme le lin, séparées des fibres lors du teillage.

Alfa : Plante herbacée vivace originaire de l'ouest du bassin méditerranéen, qui pousse dans des régions arides

ACERMI : Organisme indépendant qui valide en usine et en laboratoire les caractéristiques des isolants thermiques. (R et Lambda)

 

Avis technique : L'Avis Technique ou ATec désigne l'avis formulé par un groupe d'experts représentatifs des professions, appelé Groupe Spécialisé (GS), sur l'aptitude à l'emploi des procédés innovants de construction. Les Avis Techniques sont délivrés par la Commission Chargée de Formuler les Avis Techniques (CCFAT)

 

Affaiblissement : En acoustique, l'affaiblissement caractérise la performance d'un matériau en isolement aux bruits aériens. L'affaiblissement est désigné par l'indice Rw.

 

A - B - C - D - E - FH - I - LP - R - S - T - U - V

B

Biomasse : Dans le domaine de l'énergie, la biomasse est la matière organique d'origine végétale, animale, bactérienne ou fongique, utilisable comme source d'énergie.

Biosphère : La biosphère est l'ensemble des organismes vivants et leurs milieux de vie, donc la totalité des écosystèmes présents que ce soit dans la lithosphère, l'hydrosphère et l'atmosphère.

 

BBCA : Label BBCA (Bâtiment Bas Carbone) valorise les bâtiments à l’empreinte carbone exemplaire. Il atteste de l’exemplarité de l’empreinte carbone d’un bâtiment. Il quantifie et valorise, grâce à une mesure certifiée indépendante, la réduction de l’empreinte carbone du bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie (construction-exploitation-fin de vie-stockage carbone), réalisées grâce à la mise en oeuvre de pratiques bas carbone vertueuses.

 

Bande résiliente : Bande de faible épaisseur placée entre deux matériaux pour réduire la surface de contact et améliorer la désolidarisation

 

 

Bruits aériens : Bruits qui se propagent dans l'air dès l'origine. Ex : voix, radio.

 

Bruits d'impact : Bruits qui se propagent à l'origine dans une structure solide avant de se diffuser dans l'air. Ex : Les pas.

 

C

Chènevotte : Brin du chanvre, partie ligneuse du chanvre dépouillée de son écorce.

Calepinage : Le calepinage est le dessin, sur un plan ou une élévation, de la disposition d'éléments de formes définies pour former un motif, composer un assemblage, couvrir une surface ou remplir un volume. Le calepinage est par exemple nécessaire lors de la planification de carrelages, de couvertures, de placages ou d'appareillages.

CSTB : Le CSTB, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, a pour mission de garantir la qualité et la sécurité des bâtiments.  Le CSTB exerce 5 activités clés : la recherche et expertise, l'évaluation, la certification, les essais et la diffusion des connaissances

COV : Composés Organiques Volatils d'origine naturelle ou humaine, présents sous forme de gaz ou de vapeur et polluants pour l'homme et les végétaux.

CE : Marquage attestant que le produit est conforme aux spécifications techniques européennes.

Conductivité thermique : La conductivité thermique, exprimée en lambda, est l'aptitude d'un matériau à transférer la chaleur :

  • Plus la conductivité thermique est grande, plus le matériau est conducteur

  • Plus  la conductivité thermique est petite, plus le matériau est isolant.

Construire en Chanvre (CenC) : Label qui permet de garantir la qualité des performances des ouvrages en béton de chanvre selon la granulométrie, la masse volumique apparente, le taux d'humidité de la paille, le taux de poussière, la couleur, la quantité de matière issue de la plante.

Contre cloison Paroi construite devant une autre paroi comprenant un espace entre les deux parois, cet espace pouvant ou non être rempli d'un produit isolant.

Capacité thermique : Capacité d’un matériau à stocker de la chaleur

Cardeuse : Machine qui travaille les fibres textiles afin de les démêler à l'aide de cardes.

Contre-lattage : Le contre-lattage consiste à poser sur le lattage un second lattage plus fin, confectionné de liteaux souvent moins épais (18 mm  Le contre-lattage permet que les supports des tuiles ou ardoises soient dans la pente du toit et non pas perpendiculaires à celle-ci, ce qui permet l'évacuation vers le bas de l’eau (condensation sous les ardoises). Sans cela, celle-ci stagnerait, bloquée contre une latte horizontale.

Contreventement : Élément de structure assurant la résistance d’une construction à des forces qui s’exercent horizontalement et sont dues notamment au vent, aux chocs et aux secousses sismiques. Le terme de contreventement est utilisé pour les éléments en diagonale qu'on trouve dans une charpente comme les contrefiches d'une charpente traditionnelle qui renforcent les arbalétriers et triangulent la charpente. En MOB, le contreventement est mis en place à l'aide de panneaux fixés par clouage aux cadres en bois (squelette du mur) > panneaux contreplaqué, de particules ou de lamelles bois (OSB).

Contrefiche : La contrefiche (ou jambette) est une pièce de bois oblique que l'on trouve dans la construction d'une charpente. Elle est placée entre les arbalétriers et l'entrait. Il est à noter que si la ferme ne contient pas de contre fiche au sens de la définition précédente, les liens de contreventement aussi nommés liens de faitage sont nommés alors contre fiches.
Elles sont indispensables dès que la portée dépasse 4 ou 5 mètres. Il existe presque toujours une contrefiche partant du pied du poinçon et se dirigeant près de la panne située à environ 1,5 m du faîtage.

Conduction thermique : C'est le mode de transfert thermique qui s'applique à une paroi, sans déplacement de matière. Les deux autres modes sont la convection (transfert thermique par mouvement de matière, ex : eau dans casserole) et rayonnement (transfert thermique par ondes électromaniétiques, ex : soleil / feu de cheminée)

 

D

Déphasage : Capacité d'un matériau à différer les variations de température. Il est donc lié à l'inertie thermique des matériaux mises en œuvre.
C'est le nombre d'heures entre le pic de température extérieur et le pic de température intérieur.

DTU : Document technique unifié. Document applicable au marché de travaux de bâtiment en France. Il est géré par le CSBT.

 

Désolidarisation : Un des principes de base en isolation acoustique. La désolidarisation consiste à supprimer ou à réduire les points de contact entre des éléments d'une construction, points de contact qui créent des ponts thermiques ou acoustiques.

 

E

Elastomère : Matériau, d'origine naturelle ou synthétique, doué d'élasticité caoutchoutique.

 

Etiquetage A+ : Certification indiquant le niveau d'émission en polluants volatils.

 

Energie grise : L'énergie grise est la quantité d'énergie nécessaire sur l'ensemble du cycle de vie d'un matériau, depuis la production ou l'extraction jusqu'au recyclage ou à la gestion des déchets, en passant par la transformation, le transport, la mise en œuvre, l'entretien.

 

F

Feuillure : Une feuillure est une entaille pratiquée le plus ordinairement à moitié de l'épaisseur d'un dormant de fenêtre ou d'une dalle, destinée à recevoir une partie de menuiserie mobile ou fixe, un vitrage ou un platelage.

 

FDES : Une FDES (Fiche Déclaration Environnementale et Sanitaire) est un document normalisé qui présente les résultats de l’Analyse de Cycle de Vie d’un produit ainsi que des informations sanitaires dans la perspective du calcul de la performance environnementale et sanitaire du bâtiment pour son éco-conception.

 

FCBA : Organisme indépendant qui valide les essais acoustiques des produits. Il détermine l'indice d'affaiblissement acoustique.

 

FDS : Fiche de données de sécurité. Permet de réaliser un bilan des risques liés à l'utilisation des matériaux de construction.

 

Fermacell : La plaque de Fermacell est un mélange de 80% de gypse (roche naturelle à l'origine de la composition du plâtre) et de 20% de fibres de papier issues du recyclage.

 

Fibre( de…) : Désigne un isolant de densité moyenne ou forte, s'oppose au terme "laine de…" qui désigne des isolants de faible quantité.

 

Frein vapeur : Membrane (ou panneau) perméable à l'air qui permet de réguler le passage de l'humidité dans une paroi complexe.

 

H

Hygrothermie : L'hygrothermie caractérise la température et le taux d'humidité de l'air ambiant d'un local. C'est une mesure fréquente dans le domaine du bâtiment où l'on recherche un confort hygrothermique idéal pour la santé des habitants et des infrastructures.

Hygroscopique : Une substance hygroscopique est une substance qui a tendance à absorber l'humidité de l'air, par absorption ou par adsorption.

 

I

Inertie thermique : Capacité d'un matériau à emmagasiner de la chaleur (ou du froid) pour le restituer ensuite progressivement.

ISO 9001 : Norme qui définit des exigences pour la mise en place d'un système de management de la qualité pour les organismes souhaitant améliorer en permanence la satisfaction de leur client et fournir des produits et services conformes.

ITE : Isolation Thermique par l'Extérieur.

Imputrescible : Qui ne peut pas pourrir.

Isolation : Action d'isoler, c’est-à-dire réduire mettre en œuvre des solutions pour les flux thermiques ou acoustiques.

ITR : L'Isolation Thermique Répartie (ITR) s'applique au matériaux de srtucture qui possèdent eux-mêmes des pouvoirs isolants sans ajout de produits isolants supplémentaires. (ex : béton cellulaire).

 

L

Lithosphère : Couche externe de la croûte terrestre constituée de plaques mobiles.

Logement passifL'habitat (ou logement) passif est une notion désignant un bâtiment dont la consommation énergétique au mètre carré est très basse, voire entièrement compensée par les apports solaires ou par les calories émises par les apports internes.

Lambda : Le coefficient lambda, est une unité de mesure de la conductivité thermique des matériaux. Cette mesure est surtout utilisée pour comparer la capacité isolante d'un matériau.

Liteau : Petite pièce de bois rectangulaire clouée horizontalement sur les chevrons pour recevoir lees matériaux de couverture.

 

P

Polymère : Substance composée de molécules caractérisées par la répétition, un grand nombre de fois, d'un ou de plusieurs atomes ou groupes d'atomes.

Pare-vapeur : Il faut différencier le pare-vapeur du frein vapeur. Un pare-vapeur (ou membrane pare-vapeur) est un type d'écran souple de protection constitué d'un film s'opposant à la migration de la vapeur d'eau, généralement appliqué sur les surfaces intérieures (plafond, mur...) séparant un espace humide d'un espace où l'on souhaite éviter un phénomène de condensation. Un frein vapeur (ou membrane frein-vapeur) est un matériau qui régule le flux de vapeur d'eau.

Perspirance : Capacité d'un matériau ou d'une paroi à être perméable à la vapeur d'eau mais étanche à l'air.

Pare-pluie : Membrane ou panneau assurant l'étanchéité à l'eau en arrière d'éléments de parement (bardages, tuiles…)

 

R

Radier : En architecture, base ou plate-forme stable sur laquelle reposent d’autres éléments.

Résistance Thermique : Pour rendre compte de l'isolation thermique d'un matériau, on a besoin de connaître la résistance aux flux de chaleur (exprimée en m2.K/W) présentée par un matériau d'épaisseur donnée. Plus la résistance thermique R est grande, plus le matériau est isolant.

Réticulation : Passage d'un polymère d'un état où les macromolécules sont indépendantes à un état où elles sont reliées par des liaisons chimiques.

RT2012 : La réglementation thermique française est celle cadrant la thermique des bâtiments pour les constructions neuves en France. Elle a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique des bâtiments neufs pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et l'éclairage. La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) succède à plusieurs versions antérieures.

Rouissage : Le rouissage est la macération que l'on fait subir aux plantes textiles telles que le lin ou le chanvre, pour faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse avec la tige.

 

S

Solive : Une solive est une pièce de charpente placée horizontalement en appui sur les murs ou sur les poutres pour constituer le plancher d'une pièce.

Sarking : Le sarking est un procédé d'isolation thermique de la toiture par l'extérieur (ITE), qui consiste à rehausser le toit afin d'insérer une couche d'isolant. Cette méthode présente plusieurs avantages: Elle préserve de l'espace disponible sous le toit et permet la pose d'une épaisseur optimale d'isolant.

 

T

Teillage : Le teillage est une opération mécanique qui permet de séparer les fibres textiles du bois et de l'écorce par broyage et battage. Il s'applique également aux fibres de chanvre et de lin.

Typha : Roseau des étang

 

U

U (valeur U) : La valeur U donne une information sur la performance d’isolation d’un élément de construction (mur, toit, plancher, porte, fenêtre...) Elle indique la quantité de chaleur qui passe en une seconde à travers une surface de 1 m2 lorsqu’il y a une différence de température de 1°C entre l’intérieur et l’extérieur. L’unité de la valeur U se donne en watts par mètre carré et Kelvin: W/(m2.K)

 

Plus la valeur U est petite, meilleure est l’isolation thermique et moins l’élément laisse perdre la chaleur.


La valeur U d’une couche isolante dépend de la conductivité thermique λ (lambda) du matériau et de son épaisseur : U = lambda / épaisseur

 

V

Vernaculaire (architecture) : Une architecture conçue en harmonie avec son environnement, en rapport avec l’aire géographique qui lui est propre, son terroir et ses habitants. Ce type de bâti naît du sol et des ressources de la région où il se développe et sa conception prend en compte l’ensemble des contraintes locales. Il présente donc une bonne résistance à l’égard des risques naturels de la région. Cette inscription territoriale s’exerce également au niveau social. Les acteurs locaux sont impliqués, ce qui génère des démarches de concertation et un certain renforcement du rapport identitaire entre les habitants et le territoire.

Vulcanisation : La vulcanisation est une opération chimique consistant à incorporer un agent vulcanisant à un élastomère brut pour former, après cuisson, des ponts entre les chaînes moléculaires. Cette opération rend notamment le matériau moins plastique mais plus élastique. Son nom provient du dieu romain Vulcain.

Vulcanisant : Agent de réticulation plus particulièrement utilisé pour les caoutchoucs.

Vêture : Bardage isolant pour murs extérieurs constitué d'éléments préfabriqués en usine comprenant un isolant (en polystyrène) et un parement.

Vêtage : Bardage isolant pour murs extérieurs constitué d'un isolant en polystyrène collé ou fixé sur maçonnerie. Ce dernier est revêtu d'un parement en plaques mis en œuvre directement sur la maçonnerie par des fixations traversant l'isolant. (Pas de lame d'air)

Volige : Planche de bois fixée entre la couverture et la charpente. Une volige est un produit rectangulaire du sciage du bois qui a une épaisseur inférieure à 22 millimètres et une largeur supérieure ou égale à 4 fois son épaisseur.
Fixées l'une à côté de l'autre sur les chevrons, les voliges sont destinées à réaliser un plancher continu pour supporter les matériaux de couverture de toiture tels qu'ardoises, zinc ou étanchéité bitumeuse. Le plancher ainsi constitué s'appelle le voligeage. Les essences utilisées peuvent être du bois résineux ou feuillus tendres (peuplier, tilleul, aulne, bouleau).
Assemblage : cloué sur tous les chevrons.

 
Abonnez-vous !

YEMAT

4 rue Henri Crespin - La Rochelle (Fr)

Tél : 05 17 81 10 47 - info@yemat.fr

© 2020  YEMAT